retour au menu principal du site

L'histoire de Pierre CANEL

Pierre François Martin CANEL : un mystérieux aventurier !

Nous pensons qu’il est arrivé en Nelle Calédonie vers 1855, apparemment après un séjour en Algérie, au tout début de la colonisation française de l’île.

Il fait partie des tous premiers acquéreurs  de terrains en 1856 à Port de France (lot 372 le 11 mai 1856). Il a alors 34 ans, maçon de métier, il est marié à Thérèse CANEL, femme sur laquelle nous avons très peu d’éléments. Elle est apparemment sur l’île en 1857 car nous la retrouvons vendeuse du lot 26 le 23 décembre 1857 à Port de France.

D’où vient-il ?

Il naît à Pollestres, village des Pyrénées Orientales proche de Perpignan,  le 29 août 1822 ( nous avons son acte de naissance).

Son père : François CANEL né le 21/02/1800 à Saint Féliu d’Avall (nous attendons l’acte),  décède le 08 août 1846 à Perpignan ( nous avons son acte de décès). Il est préposé aux douanes comme son père Pierre CANEL, puis cafetier. Pierre François Martin a 23 ans lorsque son père décède.

Sa mère : Marie Claire Françoise COURTIES, née le 3/03/1804 à Pollestres ou 12 Ventôse an 12 (nous attendons l’acte). Sage femme, elle vit encore à Pollestres en 1876( elle assiste au second mariage de son fils à Perpignan), veuve de François CANEL, elle est alors l'épouse de Joseph ESCARA, son second mari.

Ses parents se sont mariés le 17 juillet 1821 ( nous avons l'acte de mariage).

Son ancêtre le plus ancien que nous avons identifié à ce jour, est son arrière arrière grand-père, Roch CANEL décédé le 13/04/1772 à Salvesines où Puillaurens(11) deux communes très proches dans la haute vallée de l'Aude (nous avons l’acte), marié avec Thérèse CUGULIERE décédée le 14/01/1764 à Salvesines où Puillaurens(11) (nous avons l’acte). La vie de ROCH CANEL se déroule sous le règne de LOUIS XIV.

            Ses arrière arrière-grands-parents semblent avoir 3 enfants qui tous trouvent un conjoint dans la famille REYNIE :

·     François Roucateil CANEL né vers 1724 à Slavesines(11)(nous attendons l’acte),  marié avec Catherine REYNIE, c’est l'arrière grand-père de Pierre François Martin. Il est brassier. Nous avons trouvé 13 enfants à ce couple dont Pierre CANEL marié avec Madelaine COMES et grand père de Pierre François Martin.

·    Catherine CANEL mariée avec Philipe REYNIE le 01/10/1765 dont un enfant à Salvesines(11)

·    Pierre CANEL née vers 1732 à Salvesines(11) (nous attendons l’acte) qui épousera Marie REYNIE le 01/10/1765 dont 4 enfants à Salvesines(11).

Les informations et les actes concernant les CANEL en 66 et 11, nous viennent des recherches aux archives de Nelle Calédonie, De M Roland SOUQUET , Renée PLANES, Jocelyne TRIGALLEAU à Perpignan, Florence GOUZENE, et des sites Internet de Michel DIMON, Jean PARES et Généabank.

A t-il été déporté en Algérie ?

C’est le journal : le Moniteur de la Nouvelle Calédonie qui évoque sa déportation en 1852 lorsque son décès est annoncé. Rien ne vient étayer cette thèse si ce n’est qu’il va finir sa vie en Algérie.

Ce qui est surprenant c’est qu’il n’y serait resté que 3 ou 4 ans avant de migrer en Nelle Calédonie.

Le journal algérien de l’époque( au moment de son décès), le signale aussi comme vieux républicain de 1852.

Vers 1852, Pierre a 30 ans, période du coup d’état de Napoléon, des révoltes éclatent en France, de nombreux révoltés des Pyrénées Orientales sont déportés en Algérie. Nous n’avons pas encore pu trouver sa trace dans les documents faisant référence à ces évènements.

Plusieurs hypothèses sont à retenir : Colon libre en Algérie ? Service militaire en Algérie, Déporté politique ou de droit commun ? S’est-il simplement « sauvé » en Algérie avant d’être arrêté ?

Cependant Alphonse CANEL, petit-fils de Pierre François Martin, retraité et résidant actuellement à Nouméa, nous rapporte qu’un condamné avait approché son père lui faisant savoir qu’il avait des choses à lui raconter sur Pierre CANEL et son passé, mais il semble que cette rencontre n’ait jamais eu lieu.

Des CANEL en Pyrénées orientales actuellement ?

Nous avons établi des contacts avec des CANEL dans l'AUDE et les Pyrénées Orientales et attendons confirmation d’un lien probable entre ces branches de CANEL.

Pierre CANEL en Nouvelle Calédonie, ses activités.

De nombreux documents des archives et ouvrages écrits sur les débuts de la colonisation évoquent Pierre CANEL. Il semble assez connu à l’époque, même s’il est vrai que les colons sont alors peu nombreux et que nous sommes dans un microcosme évalué à une centaine de colons présent à Port de France dans les années 1850.

Tout son intérêt semble se porter sur l’achat et la revente de terrains à Port de France puis Nouméa. Nous pensons qu’il achetait des terrains, comme un promoteur, y construisant une maison et revendant-le tout avec une plus value.

Nous savons par des actes de jugements où il est cité, comme témoin ou autre, qu'il a exercé plusieurs activités: charretier, planteur de vignes dont il vend les ceps. Son métier d'origine: maçon, 

Propriétaire du bateau la LIONNE, un cotre qui fait du cabotage, il s'associe avec le sieur MARIANNE pour créer une société de cabotage entre Nouméa et Bourail, cette société ne dure que 6 mois.Puis avec le même bateau, il s'associe à VILLEDIEU.

Il est apparemment bilingue français-espagnol, nous le retrouvons interprète pour le mariage de MARIANNE qui est arrivé des Philippines.

A noter qu’en 1871, il est signalé à Ponérihouen, commune de la cote Est de la Nelle Calédonie, comme maçon mais aussi comme colon.  

Nous le retrouvons également témoins ou signataire de divers documents judiciaires ou publics.

Pierre CANEL sa vie personnelle.

Une première femme,

Au début de sa présence à Port de France, il est marié avec Thérèse CANEL (fille CANEL) dont nous savons peu de choses. Il n’y a pourtant à l’époque que 4 ou 5 femmes européennes présentes dans la colonie.

Par M Roland SOUQUET à Perpignan, nous avons obtenu les éléments suivants :

·        Thérèse Françoise Justine CANEL est née à Saleilles (66), le 7/03/1830 (nous attendons l’acte).

·        Thérèse CANEL se marie 4/02/1847 à Perpignan, avec Pierre François Martin, elle a 17 ans et lui 25 ans (nous avons l’acte).

·        Elle meurt le 05/06/1869 à l’hospice Saint Pierre à Marseille, à l’age de 37 ans sur l’acte, (en fait, elle a 39 ans) elle y est indiquée comme célibataire sans aucune autre mention (nous avons l’acte). Pierre a alors 47 ans soit 8 ans de plus.

Elle est donc une fille CANEL, mariée CANEL, sans que nous sachions encore aujourd’hui si le lien familial entre Pierre et Thérèse existe.

Nous savons cependant, par M Roland SOUQUET, que :

·        Son père est Joseph CANEL, douanier. Au moment du mariage, Thérèse vit chez son père à Perpignan.

·        Sa mère Justine TOURNAILL, était domiciliée et est décédée à Perpignan le 08/08/1846 à Villemolaque(66).

A noter que curieusement, le père de Pierre CANEL : François CANEL, et la mère de Thérèse CANEL : Justine TOURNAILL, décèdent tous deux à la même date ! Les actes, quand nous les recevrons, nous confirmerons ce double fait, et si c’est le cas nous devrons voir si il s’agit d’une épidémie, d’un fait divers ou d’une simple coïncidence.

            Par ailleurs nous pouvons relever que ce mariage CANEL-CANEL se fait 5 mois après ce double décès relevé ci-dessus.

Une seconde femme,

Il se marie une seconde fois, à 54 ans, alors qu’il est en France à Perpignan. Nous avons retrouvé son acte de mariage :

Il épouse le 09/02/1876 Séraphine Aglaé LACOMBE. La mère de Pierre, Françoise CORTIES, assiste à ce mariage.

Séraphine est née le 21 août 1855 à Mosset (nous avons retrouvé l’acte), elle est encore mineure au jour du mariage (20 ans et quelques mois). Orpheline de père et de mère, c’est un juge de Perpignan qui au titre du conseil de famille autorise son mariage (nous avons l’acte).

Il y a 33 ans de décalage entre les époux.

Son père François LACOMBA, cultivateur, est né le 17/07/1797 à Angoustrine Villeneuve les Escaldes et il est décédé à Mosset le 06 novembre 1862, Séraphine a alors 7 ans, Sa mère, Marie FOURCADE  est décédée à Mosset le 20 février 1857, Séraphine a deux ans.

Des documents reçus de Jean PARES et de Renée PLANES (cette dernière a récupéré de nombreuses copies d'actes) à Mosset, il ressort que Séraphine est la dernière enfant , du second lit de son père, d’une fratrie de 9 enfants (dont 4 décèdent en bas age). Du 1ier lit, naît un garçon, c’est Marc François qui assiste au mariage de Séraphine.

Ce demi-frère, Marc François LACOMBE, 54 ans, agent de police assiste à ce mariage ; de même que son cousin Alexandre LACOMBE, 22 ans militaire.

Son demi-frère Marc François, cité ci-dessus, fils du premier lit, est berger-gendarme. En 1853 il se marie avec GOZI Angèle à Apietto, en Corse, le 04/04/1853, 3 enfants naissent à Ajaccio de ce mariage.

Séraphine Aglaé se fait appeler : Adélaïde Marie Joséphine.

Le 15 février 1879, un jugement de séparation de corps et de biens est rendu par le tribunal de Nouméa, elle accuse son mari de la maltraiter et lui l’accuse d’être incorrecte…

Le 02 octobre 1879, naît le premier enfant du couple : Alphonse CANEL à Nouméa.

En 1881, à une date non déterminée, naissance du deuxième enfant : Charles aux Nouvelles Hébrides à Aboa (petite île de l'archipel).

C’est trois ans après le jugement du Tribunal, le 14 mars 1882, qu’est effectivement liquidée la communauté entre les deux époux. Il a 57 ans et elle 25 ans.

Le 30 août 1882, naissance du dernier enfant du couple : Alfred CANEL à Nouméa.

Séraphine ne sait pas signer, et donc probablement pas écrire.

Grâce aux informations fournies par  Jean PARES à Mosset et au site Internet de Michel DIMON, l’aïeul le plus ancien de Séraphine qui est identifié est LACOMBA Guillem, brassier-vigneron, né à Mosset avant 1629 et décédé à Mosset entre 1676 et 1678. Il se remarie (son premier mariage en 1654 avec VADRINYANS Catherine) avec Marguerite BERNAT le 15/12/1664 à Mosset. Il reste bien sûr à étayer toutes ces informations avec les actes.

LACOMBA Guillem naît au début du règne de LOUIS XIII.

Départ de Nouvelle Calédonie et décès,

Nous ne savons pas, à ce jour quand Pierre CANEL quitte la Nelle Calédonie vers 1888, il semble s’installer en Algérie où il meurt assassiné dans la nuit du 15 au 16 mars 1890 à 68 ans. En Nelle Calédonie, le journal fait état de ce décès les 14 et 17 mai 1890.

Nous avons reçu de Claude CANEL, dentiste à la retraite à Aix en Provence( il cherche pour nous aux archives d’Outre Mer), deux relevés manuels d’articles de presse relatant son assassinat en Algérie à Climat de France dans la commune de El Biar. Colette HERLAIN nous a trouvé l'acte de décès.

Selon ce journal, c’est le fils (âgé de 18 ans environ) de sa maîtresse ( une femme qui serait en cours de divorce en France) qui aurait assassiné Pierre chez lui de 11 coups de couteau et aurait dissimulé son corps sous le plancher de la chambre ( il y avait une trappe au pied du lit). C’est le fait que ce jeune homme : Alphonse, ait rejoint précipitamment la France en bateau le lendemain du décès, qui en a fait le suspect N°1.

Par le CAOM à Aix en Provence, nous savons que le décès de Pierre François Martin CANEL a été enregistré dans la commune de El Biar (une des communes autour d'Alger à l'époque)

Alphonse a 11 ans, Charles 9ans et Alfred à peine 8 ans. Leur père semble absent depuis déjà un moment.

Sa succession

Le 12 avril 1879, il établit un testament au bénéfice de la fille de sa demi-sœur (légataire universelle) et de sa mère en France (usufruit). Ce testament a été établi chez Maitre Jean Baptiste Bernard DEZARNAULD à Nouméa.

Veuve de François CANEL depuis 1846 (père de Pierre), il semble que sa mère se remarie avec Joseph ESCARA, couple duquel serait née Rose ESCARA, que Pierre désigne comme sa sœur utérine.

Rose se marie avec M OSSEILLE ? ? dont une enfant Françoise OSSEILLE que Pierre institue comme sa légataire universelle. Au moment du testament (12/04/1879) cette dernière est mineure.

Il semble qu’en Nouvelle Calédonie il n’est plus propriétaire d’aucun bien au moment de sa mort. Sauf erreur de notre part, un terrain à Nouméa : le lot 810 est vendu par lui en viager avant son départ, et c’est probablement le dernier qu’il a conservé.

En lisant les articles de journaux algériens relatant sa mort, nous pouvons présumer qu’il est propriétaire de la villa où il est assassiné à Climat de France prés d’ALGER.

Assassinat de Séraphine LACOMBE,

Le 28 avril 1894, elle est assassinée dans son lit chez le sieur MOREAU avec qui elle vit à Auteuil, on la prénomme : Marie Joséphine, c’est un jugement du tribunal en date du 31 décembre 1895 qui rétablit son véritable état civil :

Séraphine Aglaé LACOMBE au lieu de Adélaïde Marie Joséphine.

En octobre 1894, un procès d’assises se tient, Un ancien bagnard et employé de MOREAU:  TURPIN est accusé du meurtre, il est acquitté à l’issue de ce procès.

L’aîné de ses enfants : Alphonse a 15 ans, le plus jeune, Alfred a 12 ans.

Autres recherches

Nous avons qualifié Pierre CANEL, de mystérieux aventurier car il nous a fallu près deux ans pour établir le parcours ci-dessus. En effet, il nous apparaît qu’il est un des 25 premiers colons de la colonisation française, il semble s’être appliqué à nous « compliquer la tache » en dissimulant systématiquement ses références d’état civil dans les actes et documents divers.

Ses propres descendants à ce jour ne savent que peu de choses de lui, il n’a guère laissé de trace.

Ce document n’est qu’une synthèse des principaux faits du parcours de Pierre CANEL.

D’autres évènements ou citations concernant Pierre ne sont pas mentionnés ici mais sont présentés sur le site.

Nous avons pu, au cours de nos recherches, récupérer de nombreux documents qui étayent les faits ci-dessus. Ils sont tous numérisés.

Sur le site, les CANEL dans le monde, www.chcanel.org, une grande partie est consacrée à l’histoire de ce personnage et à sa généalogie, nous la mettons à jour régulièrement. Ce site est essentiel pour partager les données que chaque chercheur de CANEL trouve en différents lieux à travers le monde.

Mes axes de recherche aujourd'hui

En France:

Les ancêtres de Pierre François Martin CANEL qui à partir des années 1700 semblent être à cheval sur deux départements, l'AUDE (11) et les Pyrénées Orientales(66).

Les ancêtres de Thérèse Justine Françoise CANEL qui semblent être dans les Pyrénées Orientales (66) 1iere femme de Pierre

Les ancêtres de Séraphine Aglaée LACOMBE qui semblent être dans les Pyrénées Orientales (66) seconde femme de Pierre

Où était Pierre avant d'arriver en Nelle Calédonie?

Y a t-il un lien avec les CANEL actuels en 66, 11, 31? Si oui, quel est il?

En Nelle Calédonie

Quand et comment Pierre François Martin CANEL est-il arrivé en Nelle Calédonie?

Y est il venu avec sa première femme ?

Quand et comment Pierre François Martin CANEL est-il parti de Nelle Calédonie?

Les actes que je recherche :

CANEL-LACOMBE

·        Délibération du conseil de famille du 22 janvier 1876 ( mariage fille mineure)

« délibération du conseil de famille mise sous la présidence de Monsieur le juge de paix du canton Ouest de Perpignan le 22 janvier dernier, de laquelle délibération une expédition est ci-jointe ». ( fait par Jocelyne TRIGALLEAU)

LACOMBE Séraphine Aglaé

CANEL Pierre François Martin